Plongée et contre-plongée : kezako

La plongée et la contre-plongée correspondent à des techniques de capture de photos qui jouent sur les angles. Le concept est relativement simple : Pour prendre ce genre de photos, il faut se placer soit au-dessus, soit au-dessous du sujet, tout en dirigeant votre appareil du haut vers le bas ou vice versa.  Ces méthodes de prise de vue sont très populaires et généralement utilisées dans divers domaines, allant du sport aux reportages, en passant par les photos de paysages naturels ou encore urbains.

La Plongée

photo en plongée

Dans ce cas-là, l’appareil photo se place au-dessus du personnage, avec un axe dirigé vers le bas. Cette technique a pour particularité de donner une allure plus petite au sujet, au profit du décor dans lequel il se situe. L’écrasement des perspectives est proportionnel à l’axe de la caméra par rapport au sol, plus l’appareil est axé vers ce dernier, plus l’écrasement se fait ressentir.

photo basket

Il est toujours bon d’avoir une connaissance approximative de la hauteur en question. Comment faire ? C’est simple. Vous pouvez vous servir d’un premier plan qui soit plutôt proche, en l’intégrant au cadrage en plongée.

Si le problème se situe plutôt au niveau de la prise d’altitude, n’hésitez pas à vous servir d’un monopode télescopique. Vous pouvez de cette manière, gagner jusqu’à 2m de hauteur.

La Contre-plongée

Cette technique se définit tout simplement comme étant le contraire de la précédente. On procède par le bas, le sujet restant évidemment en hauteur et la direction de l’appareil, cette fois-ci, du bas vers le haut. Dans ce cas de figure, la prise de vue reste assez sympathique, dans le sens où le sujet principal est bien mis en valeur.

contre-plongée photo

Si vous souhaitez prendre une photo en contre-plongée tout en évitant de finir avec d’éventuels maux de dos, privilégiez l’utilisation d’un miroir. En effet, les angles de vue inaccessibles ont tendance à attirer les photographes les plus audacieux. Un miroir peut s’avérer être très utile, surtout pour ceux qui ne disposent pas de visée sur écran maniable.

Si nous venions à comparer les deux techniques, la contre-plongée en sortira probablement vainqueur et ce, grâce à sa polyvalence et sa simplicité d’utilisation, des atouts qui la rendent plus utile.