Reporter-photo : un métier qui fait rêver

Actifs, alertes, curieux et créatifs, les journalistes-photos exercent un métier qui concilie entre tendances artistiques, soif d’aventure et sens d’analyse. Ils fournissent à la presse des clichés et parfois des vidéos qui viendront illustrer et enrichir les articles d’informations et d’actualités de tous genres : conférences de presses, conflits armés ou événements festifs.

reporter photo

Le métier de reporter-photo est très prisé, car il permet d’être constamment en éveil et en mouvement, ainsi que de voyager partout et d’enquêter sur des sujets inédits. Voici le point sur un métier qui en fait rêver plus d’un.

Les compétences requises d’un photoreporter

Un photographe de presse se doit d’être érudit, passionné et constamment à l’affût de l’image parfaite. Il doit savoir scruter les environs dès son arrivée sur place, l’œil aiguisé et l’esprit affuté, afin de se familiariser spontanément avec l’environnement et ainsi pouvoir anticiper les événements.

En effet, l’instant parfait à photographier est si éphémère que la moindre seconde de manque de réactivité pourrait rapidement se traduire en déception. Le reporter-photo est curieux, hardi et surtout, doté d’une bonne culture générale. S’il ne suit pas l’actualité, il ne pourra pas détecter les sources d’informations, ni pouvoir en analyser les enjeux.

D’autre part, il devra faire preuve de patience et de persévérance ; le parfait cliché ne se prend pas dès les premiers essais et parfois le manque patent de ressources peut être frustrant. D’autant plus que souvent, même avec les bonnes ressources, l’absence de coopération et d’ouverture de certaines personnes avec lesquelles il pourrait avoir à faire, peut entraîner des situations épineuses et conflictuelles. Un bon sens de la négociation et une certaine éloquence peuvent ainsi s’avérer particulièrement utiles s’il doit sortir d’une situation délicate et surtout, pour obtenir ce qu’il veut.

Cursus et formation

Comme son nom l’indique si bien, un reporter-photo maîtrise aussi bien l’art de la photographie que le journalisme. Ainsi, le cursus universitaire classique serait une double formation en photographie/journalisme. Après un bac général, le futur reporter-photo peut acquérir ses connaissances basiques en techniques photographiques dans un BTS Photographie, par exemple, ou dans n’importe quelle école privée spécialisée.

Les écoles spécialisées et les formations étatiques dans les deux professions sont nombreuses et accessibles sur concours, entre un Bac+2 et un Bac+5. Les débouchés sont également abondants, en commençant par photographe dans les agences de presse et de photographie, jusqu’au poste de responsable de service photo dans un journal ou une chaîne d’information. Cette dernière fonction le met plus aux rennes que sur le terrain, mais elle reste bien-entendu extrêmement gratifiante.

Le reporter-photo doit éviter de tomber dans la stagnation. Ses compétences doivent rester en continuelle évolution et ses techniques en constante remise en niveau. Armé de son appareil-photo, son sang-froid et son esprit astucieux, il pourra même dénicher le scoop qui marquera et sculptera sa carrière.